a
© eurovision-france.fr 2019-2020

Destination Eurovision 2019 – Demi Finale 1 – Bilal, Chimène, Silvàn & Aysat en Finale

Pascal Guix, Producteur de Destination Eurovision 2019, nous avait dit qu’il voulait que le spectacle soit beau et de qualité. Il le fut. L’émission fut même éblouissante. Il y avait tous les ingrédients qui font un grand un spectacle Eurovision : de la voix, des prestations haut-de-gamme, de magnifiques visuels, le tout dans une production réussie. Bref, avec cette première demi-finale nous avons vécu l’Eurovision en plein mois de janvier.

Garou aux commandes de l’émission a repris ses marques et les experts français Vitaa, Christophe Willem et André Manoukian, ravis de pas voter, pouvait être plus cash et moins politiquement correct dans leurs commentaires.

Le rythme de l’émission était très soutenu et en moins de dix minutes on est rentré dans le vif du sujet avec l’arrivée sur scène du premier candidat. Comme l’an passé chaque artiste interprétait un peu plus d’une minute d’une chanson connue caractérisant son univers puis après un premier échange avec les experts passait au titre qu’il proposait pour Destination Eurovision.

Le samedi après-midi a été consacré au fil conducteur du programme, l’ultime répétition de cette demi-finale, au cours de laquelle une prestation live a été enregistrée pour être ensuite diffusée aux jurés étrangers qui votent avant le live. Ces cinq jurés représentent chacun un pays : Arménie, David Tserunyan, producteur et chef de la délégation arménienne à l’Eurovision ; Israël : Tali Eshkoli, co-productrice du Concours Eurovision de la chanson 2019 à Tel Aviv ; Portugal : Carla Bugahlo Trindade, co-productrice du Concours Eurovision de la chanson 2018 à Lisbonne ; Royaume-Uni : Paul Jordan, spécialiste de l’Eurovision ; Serbie : Sanja Vučić, artiste ayant terminé 18e au Concours Eurovision de la chanson 2016.

La presse était conviée pour 20h30 et nous avons été chouchoutés, dans un espace pour les journalistes par Nathalie Rouanet et Ludovic Hurel de France 2 et Jeniffer Torres et Matthieu Notebaert d’ITV. Bruno Berberes, directeur artistique, Steven Clerima, chef de la délégation française et son bibôme Héloise Martin Saint-Léon ont été au taquet toute la soirée, faisant de réguliers allers-retours entre le plateau et les loges. Antoine Boilley, directeur délégué de France 2 et Frédéric Valencak, responsable des divertissements à FTV étaient présents également.

Naestro a ouvert le bal avec Le brasier. L’ancien boxeur a une voix magnifique et la mise en scène était sobre avec lasers et estrade sur laquelle était disposé un piano. Il était accompagné de deux choristes. Personnellement c’est une de mes prestations préférées.

Florina, qui se présentait avec la position porte-la-poisse numéro 2 a interprété In the Shadows dans une robe à paillettes sombres avec une mise en scène également sobre.

Chimène Badi avait opté pour une mise en scène originale où la jeune artiste était placée dans un cube sur lequel des effets lumineux étaient diffusés. Chimène est une grande professionnelle. Elle n’a pas failli et nous a interprété Là-haut avec la force et l’intensité qu’on connait.

En quatrième position Battista Acquaviva est venue nous interpréter son très lyrique Passiò entourée de quatre magnifiques danseurs au torse nu luisant qui ont dû émoustiller les minettes présentes dans la salle (et quelques minets aussi sans doute).

Puis on est passé au Petit Nicolas de Silvàn Areg qui a proposé la mise en scène la plus marquante (et poétique) du programme. De petits décors dessinés dans le style de Sempé (le dessinateur qui a créé la célèbre œuvre littéraire Le Petit Nicolas avec Goscinny) étaient disposés devant la scène et les effets de caméra donnaient l’impression que Silvàn se déplaçait dans ces décors. Ajoutez la gouaille et le style urbain de Silvàn, un artiste très attachant, très vite le refrain rentrait dans la tête et le public reprenais le fameux Allez leur dire avec le chanteur.

On attendait avec impatience la prestation de Bilal Hassani, considéré dans la presse comme l’un des postulants les plus sérieux à la victoire. Une prestation énergique où Bilal qui débute son morceau au milieu du public avant de rejoindre lentement la scène, évolue habillé en blanc, avec évidemment sa célèbre perruque, accompagné de quatre danseuses habillées comme lui. Roi a été acclamé par le public où on devine que les fans de Bilal étaient nombreux.

Avec Aysat on a encore eu droit à une prestation magnifique. Habillée en jaune, Aysat interprète son Comme une grande avec quatre danseuses en rouge. Le titre s’est avéré fort et énergique.

Puis nous sommes passés au duo Lautner. Pour la mise en scène de J’ai pas le temps ils avaient opté pour une ambiance urbaine avec en fond des skaters qui effectuaient des acrobaties de haute volée.

C’est Mazy qui a clos le programme. Elle nous a interprété Oulala sur une estrade avec les lettres de son titre diffusés dessus ainsi qu’en fond d’écran.

Le vote a été lancé et en attendant les résultats les experts ont été invités à donner leur Top 4 : Chimène Badi, Bilal Hassani, Florina, et Mazy pour Vitaa ; Florina, Chimène Badi, Bilal Hassani et Battista Acquaviva pour Dédé Manoukian ; Chimène Badi, Bilal Hassani, Florina et Silvàn Areg pour Christophe Willem. Pour les artistes une Green-Room avait été aménagé à l’entrée du plateau où ils ont patiemment attendus avant et après leur prestation, en compagnie de leurs proches.

Puis le moment de la révélation des votes est arrivé. Ce sont d’abord les jurés étrangers qui se sont exprimés et à l’issue de leur vote Bilal Hassani, qui avait récolté quatre Douze points sur cinq était largement en tête, devant Silvàn Areg, Aysat, Lautner et Chimène Badi. Puis le vote du public a été annoncé du dernier au premier. Garou a cité successivement les noms de Aysat, Naestro, Lautner, Mazy, Silvàn Areg à égalité avec Florina, Battista Acquaviva, Chimène Badi et Bilal Hassani. À noter que les deux premiers, Bilal Hassani et Chimène Badi, totalisent à eux deux 48% des votes du public, soit presque la moitié des votes.

Ce sont donc Bilal Hassani, Chimène Badi, Silvàn Areg et Aysat qui se qualifient pour la finale. Quatre styles différents : pop, chanson française, chanson des rues mâtinée de hip-hop et urbain. Le classement final est le suivant :


Les quatre qualifiés sont remontés sur scène et l’émission s’est terminée sur cette jolie image du bonheur des quatre artistes. Sitôt le programme terminé, le plateau s’est rapidement vidé. Les eurofans français se sont retrouvés dans un café à côté du studio, tandis que nous sommes rentrés au son d’une compilation Destination Eurovision 2019 et 2018. Personnellement je suis un peu triste pour Naestro qui nous a proposé une magnifique prestation. C’est la dure réalité de cette compétition mais d’autres aventures sont à venir.

Félicitations aux équipes de France 2 et de ITV Studios France pour cette grande réussite. Le programme a réuni 2,14 millions de téléspectateurs juste derrière TF1.

Share With:
Author

Eurovision 2007, 2011, 2012, 2013, 2014, 2015, 2016, 2017, 2018 Destination Eurovision 2018