a
© eurovision-france.fr 2019

Destination Eurovision 2019 – Le débrief de la finale !

C’est donc avec une confortable avance que Bilal Hassani a remporté Destination Eurovision 2019. De tous les candidats Bilal était peut-être celui qui en avait le plus envie. Il a choisi pour cette sélection nationale française une chanson très intime, Roi, qui incarne le jeune garçon qu’il est. Il connait le Concours depuis tout petit et il le suit chaque année. Par ailleurs il maitrise la communication et les nouveaux médias et cerise sur le gâteau il est bilingue français-anglais. C’est aussi un garçon incroyablement mature pour son jeune âge, 19 ans. Il est donc prêt et armé pour vivre cette aventure de l’Eurovision.

À la différence de la première demi-finale, les jurés étrangers n’ont pas placé Bilal parmi leurs favoris, mais le public est resté fidèle au jeune artiste en lui accordant plus d’un tiers de ses votes. Il lui a ainsi offert la victoire sur un plateau d’argent. Un triomphe. La première impression était donc la bonne. Comme souvent à l’Eurovision lorsqu’il y a un favori, et Bilal l’était, au fur et à mesure que l’on s’approche de la date fatidique le doute s’installe et sa cote baisse. Car il y avait Seemone, la concurrente jugée la plus dangereuse pour Bilal, et Emmanuel Moire comme Chimène Badi qui n’avaient pas dit leur dernier mot. Mais Bilal n’a pas tremblé. Sûr de son talent et malgré les réserves des jurés, il a remporté haut la main cette sélection.

C’est en début d’après-midi qu’a eu lieu le conducteur, l’ultime répétition, qui a commencé par une collégiale des huit candidats qui ont repris le célèbre Rise like a phoenix de Conchita Wurst, chanson gagnante de 2014. Autant dire que Bilal, qui avait interprété le titre lors de son audition à l’aveugle dans The Voice Kids, maîtrisait parfaitement son sujet. Puis, un par un, ils ont fait leur dernière répétition et apporté quelques ajustements à une prestation que chacun voulait parfaite. En fin d’après-midi, Emilie et Jean-Karl, le duo Madame Monsieur, ont eux aussi répété Mercy, le titre avec lequel ils avaient remporté Destination Eurovision l’an dernier et qu’ils avaient ensuite défendu pour notre pays à Lisbonne.

La presse avait rendez-vous à partir de 20h et s’est retrouvée dans son espace habituel, chouchoutée par Nathalie Rouanet, Ludovic Hurel, Jeniffer Torres et Matthieu Notebaert. Pendant toute la soirée, comme pendant les demies, ils ont été aux petits soins pour nous, permettant aux médias d’avoir accès aux artistes juste après leur performance pour quelques instants de convivialité et d’échanges avant qu’ils ne s’installent dans la Green Room. Marie Myriam, dernière représentante française à avoir remporté le Concours Eurovision en 1977 et Angélina représentante française à l’Eurovision Junior 2018 où elle a fini seconde étaient également présentes au milieu des artistes.

Après une première séquence en direct à la fin du journal télévisé de France 2, Destination Eurovision a débuté à 21h et très vite nous sommes rentrés dans le vif du sujet : les prestations des huit candidats. Comme en demi-finale celles-ci se divisent en trois temps : un cover d’une minute mais d’une célèbre chanson de l’Eurovision cette fois, une pastille vidéo de l’artiste avec son retour sur sa prestation en demi-finale et enfin la chanson qu’il défend pour Destination Eurovision. Les experts sont ensuite invités à donner leur avis.

Chimène Badi a ouvert le show. Elle a débuté son interprétation dans le cube sur lequel étaient incrustées des images, mais cette fois elle en sort au bout d’une minute pour se placer à l’avant de la scène. C’est mieux tant elle paraissait lointaine en première demi-finale. Par contre cette fois dans le cube il y avait un danseur. Vocalement c’était impeccable. Normal, Chimène, c’est la patronne de la soirée !

Silvàn Areg lui a succédé en position 2. Il a connu depuis deux semaines quelques difficultés avec le titre original de sa chanson, Le petit Nicolas, qui faisait semble-t-il trop référence à l’univers du dessinateur Sempé qui a créé le personnage avec Goscinny. Ça a déplu (on se demande bien pourquoi) et Silvàn a dû changer le titre de sa chanson qui est devenu Allez leur dire. Les dessins en noir-et-blanc de la première demi-finale ont été coloriés donnant une impression d’aquarelle qui rend encore mieux à l’écran avec en fond un visuel lui aussi très coloré ciel bleu avec nuages blancs et roses. Tout l’esprit français est là et c’est sans doute pourquoi l’ensemble a tellement plu aux jurés étrangers. So french !

Puis ce fut le tour des Divaz qui avaient échangé leur robe rouge flashy contre une robe rose clair et qui ont envoyé les décibels comme samedi dernier. Il y un truc, une alchimie qui s’est créée entre ces trois nanas et à notre avis elles doivent poursuivre et travailler sur un projet commun. Elles l’ont annoncé : c’est prévu. Pour le reste la prestation était la même qu’en demi-finale.

La prestation de Doutson était calée depuis samedi dernier et fort logiquement elle n’a pas été modifiée, Il était accompagné sur scène de Solayon à la voix et du petit Mathis à la danse.

La prestation d’Emmanuel Moire était elle aussi calée depuis une semaine. La preuve : il a été le seul à ne faire qu’une seule prise pour la générale de l’après-midi qui est aussi celle sur laquelle les jurés étrangers votent. C’est Aziz Baki qui a travaillé la magnifique mise en scène de La promesse. Les danseurs qui accompagnent Emmanuel Moire sont Adrien Ouaki et Thomas Greaux.

Les changements sur la prestation de Seemone sont à la marge et surtout au niveau des éclairages pour donner une impression moins triste à l’ensemble.

Bilal Hassani a lui apporté pas mal de changement à sa prestation. Fini l’habit blanc de cosmonaute prêt à filer sur Mars, place à un costume noir à épaulettes dorées. Il n’est plus accompagné que par deux danseuses, elles aussi en noir et qui n’apparaissent qu’au milieu du morceau. Troisième nouveauté, sur la scène est disposé un écran sur lequel sont diffusées les vidéos de son enfance vues dans son lyrics vidéo (qui en est bientôt à 6 millions de vues sur YouTube). Le public jeune de la salle, venu en nombre, lui était acquis et démontrait combien sa popularité est grande auprès des adolescents qui le suivent sur sa chaîne YouTube et qui représentent un public assidu et fidèle qui s’est visiblement bien mobilisé ce soir.

Enfin Aysat est passée en huitième position avec la même et toujours aussi énergique prestation qu’en demi-finale. La jeune chanteuse a déroulé … comme une grande !

Puis le vote a été lancé et on a meublé (exercice toujours délicat) avec des récaps ou des séquences vidéos sans oublier de prendre l’avis des experts et de rendre hommage au compositeur Michel Legrand qui venait de décéder. Madame Monsieur a interprété Mercy dans une superbe tenue orange foncée avec veste bleue. Ils étaient aussi venus soutenir Bilal Hassani dont ils ont co-écrit et composé la chanson Roi avec Medeline.

L’ultime et intense grand moment, le vote, a démarré peu après 23h. Les dix jurys internationaux ont été invités à énoncer leurs points et ce fut assez surprenant car leurs votes sont partis dans tous les sens comme l’atteste la dispersion des 12 points : cinq pour Seemone, trois pour Silvàn Areg et un pour Chimène Badi et The Divaz. Mais aucun pour Bilal Hassani qui en avait obtenu quatre sur cinq en première demi-finale. A mi-parcours c’est Seemone qui menait devant Silvàn Areg, Emmanuel Moire, Chimène Badi et Bilal Hassani. Suivaient The Divaz, Aysat et Doutson.

Puis Garou a révélé le vote du public du dernier au premier, prenant son temps ce qui a suscité de l’agacement dans l’assistance tant on était impatient de connaitre le dénouement de cette folle soirée. Ont ainsi été annoncés Doutson, Aysat, Silvàn Areg, The Divaz, Emmanuel Moire et Seemone. Restaient en lice Chimène Badi et Bilal Hassani et encore la moitié des points du public à attribuer. Garou a annoncé que Chimène était seconde et Bilal premier puis a révélé leurs scores. Avec 150 points correspondant à plus du tiers des votes du public, Bilal Hassani remporte ce Destination Eurovision 2019 avec 200 points devant Seemone 156 points. Chimène Badi est troisième avec quelques points de plus qu’Emmanuel Moire (119 points contre 115). En seconde partie du classement nous trouvons Silvàn Areg, The Divaz, Aysat et Doutson. Dans quelques jours nous vous proposerons une analyse plus fine de ces points car c’est aussi ça l’Eurovision.

Bilal Hassani représentera donc la France à l’Eurovision à Tel Aviv, le 18 mai prochain. Pour clore l’émission il est remonté sur scène ainsi que tous les participants et tous de reprendre en chœur avec le public le titre Roi. Dans les coulisses c’était évidemment la joie dans l’entourage de Bilal. L’équipe de Low Wood qui l’entoure et qui s’occupe également de Madame Monsieur est ravie de repartir à l’Eurovision. Ils commencent à y prendre goût.

Destination Eurovision a totalisé 2,135 millions de téléspectateurs avec 11,7% de part d’audience et se classe troisième de la soirée. Un pic à 3 millions de téléspectateurs a été observé au moment des votes.

Nous tenons à remercier et à féliciter toutes les équipes de France 2 et de ITV Studios France pour leur formidable travail sur cette nouvelle saison de Destination Eurovision : Steven Clerima et Héloise Martin Saint-Léon pour France 2, Bruno Berberes, Sylvain Baudier, Pascal Guix et Matthieu Grelier pour ITV ainsi que tous les techniciens et intermittents. On remercie également les chargés de la presse qui nous ont offert de magnifiques conditions de travail : Nathalie Rouanet et Ludovic Hurel de France 2, Jeniffer Torres et Matthieu Notebaert d’ITV. On salue également Frédéric Valencak et Antoine Boilley. Merci à toutes et tous pour votre extrême gentillesse. Un grand merci aussi aux artistes et à leurs équipes qui ont toujours été généreux et disponibles tout au long de cette aventure. On vous embrasse tous chaleureusement.

Toutes les photos sont de notre photographe Farouk Vallette

Share With:
Author

Eurovision 2007, 2011, 2012, 2013, 2014, 2015, 2016, 2017, 2018 Destination Eurovision 2018