a
© eurovision-france.fr 2019

En direct de Tel Aviv : On a Vécu la soirée de l’année !

Allez viens avec nous à la soirée à la Marina. Pas très emballé, car bien fatigué après une dure journée de travail, je me suis laissé embarquer par les deux Stéphane et me suis retrouvé sur les coups de 20h dans un Shuttle Bus direction La Marina, au nord de Tel Aviv. Et je ne l’ai pas regretté !

La soirée était offerte par la localité, la station balnéaire accueillant dans ses hôtels un certain nombre de délégations. Et c’est à une mini-ouverture de l’Eurovision à laquelle nous avons participé, cinq jours avant la cérémonie officielle. Avec des délégations en veux-tu, en voilà : France (Bilal vient d’arriver), Belgique, Russie, Belarus, Moldavie, Roumanie, Grèce, Chypre, Saint-Marin, Géorgie, Islande, Irlande, Lettonie, Estonie, Lituanie, Finlande, Albanie, Serbie, Monténégro, Autriche, Hongrie, Tchéquie, Malte, Pologne, Portugal.

On se croyait revenus cinq ou six ans en arrière quand délégations, presse et fans étaient mélangés et les soirées très conviviales et festives. En plus il y avait un certain nombre de VIP locaux ravis de goûter aux joies de l’Eurovision. Certes pour les artistes il faut répondre aux intenses sollicitations de photos en tout genre, mais c’est le jeu aussi. Comme me le disait un ami membre d’une délégation Ça peut être fatigant mais qu’est-ce qu’ils diront dans quinze jours quand les gens passeront à côté d’eux sans les reconnaître ?

Il y avait un tapis rouge où chaque délégation était annoncée par haut-parleur avec photocall. Perso je fais du photocall toute la journée alors j’ai préféré prendre des photos de la soirée avec mes amis Elizabeth, Ethan, Aïtor et les deux Stéphane. On nous a proposé un buffet bien garni et délicieux, et en plein milieu de l’espace il y avait un open-bar comme Ethan en raffole, et même des glaces en dessert. La tout en plein air à une température d’été idéale, ni trop chaude, ni trop fraîche.

On a eu droit à un petit spectacle avec des danseurs, puis une chanteuse israélienne, Sarit Hadad je crois (mais je n’ai pas fait attention), a pris le relai, avant que ne débute la soirée dansante, où la plupart des danseurs qui participent à l’Eurovision (on a remarqué les danseurs de Chypre, Suisse, Roumanie, notamment) ont pris leur pied au rythme de titres de l’Eurovision mais pas seulement. Un mélange de musiques plutôt bien réussi. C’est vrai que les danseurs qui participent à l’Eurovision passent des journées bien ennuyeuses. A part la répétition proprement dite, ils sont à la traine des artistes et n’ont rien d’autre à faire que de scrowler sur leur téléphone. Enfin une occasion pour eux de s’éclater !

Bien évidemment certains artistes faisaient l’objet d’intenses sollicitations : le Russe Sergey Lazarev, accompagné de Philip Kirkorov, les Islandais Hatari, dans leur fameux costume de scène BDSM, la Chypriote Tamta. Sergey était sollicité même par les autres artistes impatients de faire un selfie avec celui qui est la star de ce Concours.

Bilal était présent avec Steven Clerima, Amina sa maman et toute l’équipe de Low Wood, et il semblait très content. Hyper sollicité il a satisfait avec patience aux milliers de selfies qui lui ont été demandés.

Et puis quel plaisir de pouvoir échanger ça et là, par exemple avec Sacha Jean-Baptiste, le chef de presse italien, ou notre camarade Vincent Bayer, chef de presse de la délégation Belge. On danse à côté de Serhat et Tamta, déchaînés sur la piste. On s’amuse également de voir que les Lettons ont bien picolé et que sur la fin de la soirée ils étaient passablement éméchés alors que la plupart des artistes sont partis tôt. Certains ont répétition ce mardi.

Et nous ? Sur les coups de minuit on a chopé un Shuttle Bus que nous avons partagé avec les délégations tchèques et autrichiennes en pleine forme. Ce fut sans doute la meilleure soirée depuis bien bien longtemps. Un formidable souvenir.

Share With:
Author

Eurovision 2007, 2011, 2012, 2013, 2014, 2015, 2016, 2017, 2018 Destination Eurovision 2018