a
© eurovision-france.fr 2019

En Direct de Tel Aviv – Pronostics de la 2ème demi-finale

La seconde demi-finale est prometteuse avec un paquet de favoris ce qui risque de laisser peu de place aux autres. Elle démarre pratiquement d’entrée sans ouverture et c’est pas plus mal. Côté interval act, Dana et Netta ont cédé la place à Shalva Band, un groupe constitué d’handicapés qui avait postulé à Rising Star.

Je me risque encore au jeu des pronostics. Et c’est compliqué dans cette demie. Je n’ai pas été jusqu’à éliminer un favori, mais sachez que tout peut arriver et que la Suisse ou les Pays-Bas pourraient faire leurs valises ce soir, malgré leur statut.

Moldavie – Anna OdobescuStay. On connait le coup des images faite avec du sable, et ce type de chanson très Eurovision date un peu.

Autriche – PÆNDALimits. Trop compliqué et trop sophistiqué.

Lituanie – Jurij VeklenkoRun with the Lions . On oublie sa chanson très vite et même son physique vu que Sergey passe après.

Lettonie – CarouselThat Night. Trois minutes ennuyeuses et interminables.

 

Arménie – SrbukWalking Out. Les Arméniens sont en panne d’inspiration et on bousillé une chanson plutôt intéressante. La scène est trop petite pour Stbuk. L’élimination men semble être la conséquence de ce rattage, même si on connait le potentiel au télévote de ce pays soutenu par sa diaspora.

Irlande – Sarah McTernan22. Joli, gentil, mignon et girly. Ca pourrait le faire, mais y’a Malte derrière, plus jeune et plus actuel.

Croatie – RokoThe Dream. La chanson kitch de cette édition. Je dis non quand même mais il sera autour de la dixième place. Si je n’avais pas misé sur la Roumanie ce serait ma prise de risque.

Albanie – Jonida MaliqiKtheju tokës. Elle est dans la demie la plus relevée. C’est son problème.

 

Roumanie – Ester PeonyOn a Sunday. Je me dis que pour la Roumanie ça pourrait bien passer car même si la chanson n’est pas accrocheuse, la mise en scène l’est et pourrait permettre à Ester d’arriver en finale. Ma prise de risque.

Danemark – LeonoraLove Is Forever. La petite ritournelle de Leonora est un moment de douceur frais dans un monde de brutes. Et les quelques mots en français me font chavirer.

Norvège – KEiiNO Spirit in the Sky. Ils sont la touche nordique de ce Concours et ça devrait le faire. Un peu comme les Danois l’an passé.

Pays-Bas – Duncan LaurenceArcade. Prise de risque inverse. Pour moi le Néerlandais n’a pas sa place assurée en finale et il ne devrait pas remporter cette demie. La faute à une mise en scène ratée.

 

 

Suisse – Luca HänniShe Got Me. On attendait beaucoup de la Suiisse qui a déçu dans sa mise en scène, mais ça reste pro et bon.

Suède – John LundvikToo Late for Love. La perfection suédoise.

Malte – MichelaChameleon. Malgré une présentation moins convaincante en seconde répétition qu’à la première, Malte est une valeur sûre et très actuelle de cette édition.

Russie – Sergueï LazarevScream. C’est Sergey. Il ne peut pas se faire éliminer. Un peu comme si Beyoncé se retrouvait en demi-finale d’un Americanovision.

Macédoine du Nord – Tamara TodevskaProud. Elle a une voix magnifique et sa chanson prend aux tripes, alors Tamara ne peut pas ne pas être en finale !

Azerbaïdjan – ChingizTruth. L’Azerbaïdjan est de retour : une bpnne chanson, un interprète talentueux et séduisant, et une mise en scène actuelle. Ils cochent toutes les cases.

Share With:
Author

Eurovision 2007, 2011, 2012, 2013, 2014, 2015, 2016, 2017, 2018 Destination Eurovision 2018