a

Eurovision 2021 – Une seconde demi-finale très ouverte !

Et c’est donc parti pour la demi-finale n°2 pour ce 13ème jour de l’Eurovision 2021. Bon, il faut reconnaître que cette seconde demie est moins intéressante que la première. C’est sans doute pour ça que Fabrice et moi ne nous sommes pas attardés hier soir et que nous sommes rentrés nous reposer, sans regarder la générale des jurys.

Je vous propose de revenir sur les 17 titres qui vont s’affronter pour obtenir l’un des dix tickets en jeu pour la finale de samedi, pays par pays, dans leur ordre de passage, avec pour chacun ma note sur 20 et leur chance de se qualifier avec quatre appréciations : pratiquement certaine plus de 75%, probable entre 50% et 75%, incertaine entre 25% et 50%, peu probable moins de 25%.

1. Saint-Marin. Comme dans la première demie, c’est idéal pour démarrer le show. Senhit accompagnée du rappeur américain Flo Rida (oui, il est bien là !), nous présente un titre très animé et coloré, mélange de cette pop/r’n’b que nous avions l’habitude d’écouter dans les années 2000. Ce style de musique a pris quelques rides, Senhit également, mais ça reste plutôt sympathique à écouter et regarder, surtout quand on est Eurofan. Mais les jurys vont sans doute faire la moue. Si je devais parier sur une surprise (Saint-Marin est actuellement classée 6ème de cette demi-finale chez les bookmakers), je miserais bien sur une élimination de Saint-Marin. 13/20. Chance de qualification : probable entre 50% et 75%.

2. Estonie. La ballade est certes sympathique, mais c’est surtout le physique de playboy d’Uku Suviste qui sera un atout déterminant pour envisager sa qualification en finale. Il faudrait alors que les midinettes se mobilisent et votent en masse pour lui. 10/20. Chance de qualification : incertaine entre 25% et 50%.

3. Tchéquie. Benny Cristo propose sans doute le titre le plus actuel de cet Eurovision. Mais alors qu’on attend une prestation waouh, on a une prestation qui manque de peps et nous laisse sur notre faim. Je crains que Benny ne rentre à Prague plus tôt que prévu, sauf si son « million » de followers ne s’est pas évaporé. 11/20. Chance de qualification : incertaine entre 25% et 50%.

4. Grèce. Il y a eu des ratés techniques lors des dernières répétitions. En effet des fonds verts sont utilisés pour des effets d’image à l’écran afin de rendre les danseurs (également habillés de vert) en partie invisibles. Le problème c’est que ça rend également des morceaux de Stefania invisibles. Embêtant. Sinon le titre reste efficace et s’il y a encore quelques ratés à l’image, le package est plaisant. 14/20. Chance de qualification : pratiquement certaine plus de 75%.

5. Autriche. Vincent Bueno met tout son cœur dans cette ballade présentée avec de jolis effets de lumière. La chanson n’a rien d’original mais il chante bien et ça peut fonctionner. Perso j’aime beaucoup, mais je pense que ça sera compliqué pour lui. 12/20. Chance de qualification : incertaine entre 25% et 50%.

6. Pologne. Il n’y avait rien à attendre d’un titre recalé du Melodifestivalen, et sa mise en scène ne permet toujours pas de faire qu’il soit appréciable. C’est vieillot et franchement personne n’a envie de voir ça à l’Eurovision. La logique c’est l’élimination, à moins d’une formidable mobilisation des Polonais sur tout le continent. Mais bon, envoyer ça en finale c’est punir les téléspectateurs samedi soir, mais ça remplira le bêtisier de Yann Barthes qui n’attend que ça. 5/20. Chance de qualification : peu probable moins de 25%.

7.Moldavie. On aime bien la croqueuse d’hommes Natalia Gordienko qui évolue dans un décor rose bonbon un peu too much. Rien d’original mais amusant et à prendre au second degré. Moi je crois qu’elle a ses chances. 13/20. Chance de qualification : probable entre 50% et 75%.

8. Islande. La prestation de l’Islande qui sera diffusée ce soir sera sa répétition individuelle, l’un des musiciens du groupe étant positif au Covid. En effet, pour tous les artistes, un enregistrement a été réalisé pendant les répétitions et doit être diffusée en cas d’empêchement Covid. La prestation de Daði og Gagnamagnið est hyper catchy et sa cote est montée en flèche auprès des journalistes depuis leur arrivée à Rotterdam. Il est un postulant sérieux à la victoire et sa participation à la finale ne fait aucun doute. 14/20. Chance de qualification : pratiquement certaine plus de 75%.

9. Serbie. Nos trois jolies Serbes ont le mérite de chanter dans leur langue. Mais si la chanson est plutôt quelconque, le refrain est efficace avec le chœur des « ooohhhh » qui donne envie de danser. Pourtant je pense que c’est déjà vu en entendu. Leur qualification n’est pas gagnée. 12/20. Chance de qualification : incertaine entre 25% et 50%.

10. Géorgie. Il faudrait un miracle pour que Tornike Kipiani soit en finale samedi. Sa ballade intimiste est certes très jolie, mais il semble fuir la caméra comme s’il s’excusait d’être là. Seuls les jurys peuvent faire quelque chose pour lui. 10/20. Chance de qualification : peu probable moins de 25%.

11. Albanie. La prestation énergique d’Anxhela Peristeri devrait lui ouvrir les portes de la finale. Nous on vote pour elle ! 13/20. Chance de qualification : probable entre 50% et 75%.

12. Portugal. La révélation de cette demi-finale. Ce titre est parti pour faire un carton auprès des jurys, et si le public suit, le Portugal pourrait créer la surprise. Et en finale il pourrait même faire de l’ombre à Barbara Pravi. 14/20. Chance de qualification : pratiquement certaine plus de 75%.

13. Bulgarie. Là encore on a une très jolie prestation, toute en douceur, qui devrait propulser Bulgarie en finale. Mais pour la victoire c’est autre chose. 14/20. Chance de qualification : pratiquement certaine plus de 75%.

14. Finlande. Pas ma came, mais ici tout le monde adore de titre « violent rock » proposé par les impertinents jeunots de Blind Channel qui veulent envoyer Lordi à la retraite. Alors je suis. 10/20. Chance de qualification : probable entre 50% et 75%.

15. Lettonie. Désolé, mais pour moi c’est insupportable du début à la fin. Elle ne mérite que la dernière place. 4/20. Chance de qualification : peu probable moins de 25%.

16. Suisse. Les chances de Gjon’s Tears de remporter l’Eurovision ont diminué de moitié depuis le début des répétitions. Il a été rétrogradé du statut de gagnant potentiel à celui de simple outsider. La faute à une mise en scène mal comprise. Mais heureusement l’Eurovision est (encore) un concours de chanson et le titre de Gjon reste magnifique et sa voix exceptionnelle. Hier, après la générale des jurys sa cote remontait. Alors tous les espoirs sont à nouveau permis. 16/20. Chance de qualification : pratiquement certaine plus de 75%.

17. Danemark. C’est le plaisir coupable de tous ceux qui ont plus de 40 ans et qui se rappellent avec nostalgie des années 80. Je prends le risque et les qualifie. 11/20. Chance de qualification : probable entre 50% et 75%.

Globalement ici tout le monde pense que cette demi-finale est très ouverte. Hors le quinté Suisse-Islande-Bulgarie-Grèce-Portugal, tous les autres ont leur chance. Rendez-vous vers 23h pour connaître le résultat.

Share With:
Author

Eurovision 2007, 2011, 2012, 2013, 2014, 2015, 2016, 2017, 2018 Destination Eurovision 2018