a
© eurovision-france.fr 2019-2020

Eurovision Junior 2018 : Tout est junior… sauf la scène !

Participation française oblige, eurovision-france.fr est pour la première fois sur place pour son premier Junior Eurovision Song Contest, qu’on appellera le Junior pour faire simple, organisé cette année (et pour la seconde fois) à Minsk au Belarus (ou Biélorussie, on peut dire les deux). Un voyage express pour suivre et supporter notre représentante Angélina et ses deux danseurs Albane et Léo qui vont défendre nos couleurs en direct sur France 2, dimanche 25 novembre à 16h.

D’abord, et c’est important, sachez que vous pouvez voter et surtout vous pouvez voter pour votre propre pays, donc voter pour la France alors il ne faut pas s’en priver. Faites le savoir autour de vous et diffusez l’information au maximum. Il faut voter pour la France ! Surtout que nous proposons une chanson Jamais sans toi très chouette, fraiche et joyeuse à l’image de notre jeune représentante Angélina et son titre.

Pour voter, vous vous connectez sur ce lien : https://junioreurovision.tv/voting – et vous pouvez voter pour trois à cinq pays. Certains ajouteraient que stratégiquement si vous votez pour la France choisissez pour les autres pays des nations qui n’ont aucune chance. On dit ça juste comme ça…

Arrivés dans la soirée du vendredi 23 novembre à l’issue d’un voyage sans histoire mais qui a été cruel pour nos oreilles au moment de la descente sur Minsk. Ce fut très douloureux. A peine avions nous déposé nos bagages à notre hôtel que Steven Clerima, le nouveau chef de la délégation française, nous propose de passer au President Hotel, là où se sont établies la plupart des délégations pour souhaiter bonne nuit à Angélina qui devait se coucher tôt car la journée du samedi promettait d’être chargée avec deux répétitions générales au programme.
Angélina a été sage pendant cette semaine, car le mini Euroclub installé dans un étage de l’hôtel Président a été l’objet de très longues soirées où les bouts de chou, venus des quatre coins du continent se sont épuisés sur le dancefloor jusqu’à pas d’heure…

Minsk est une ville à l’architecture très soviétique, un peu comme Kiev mais sans ce petit grain de folie qui caractérise la capitale ukrainienne. On y est bien malgré le froid (les températures sont en dessous de zéro). Par contre la communication est compliquée car peu de Biélorusses parlent anglais.

Le samedi matin nous sommes alllés faire nos accréditations… des accréditations faites maison (une feuille de papier imprimée collée entre deux feuilles plastiques). Puis nous avons découvert le centre de presse… Un centre de presse miniature, à l’image du Junior finalement, avec à peine une douzaine de tables et très rapidement nous nous sommes retrouvés bien serrés. On note quelques visages connus mais visiblement la grande presse Eurovision ne s’est pas déplacée (mais ils sont où Wiwibloggs et ESCKaz ? Ils ont piscine ?).Et on entend parler plus russe qu’anglais.

A midi a eu lieu la première générale et pour nous l’occasion de pénéter dans la Minsk Arena, une salle immense de 15.000 places avec une énorme scène bien trop grande pour les artistes miniatures qui doivent s’y produire. Cette première générale a eu du mal à débuter et c’est après le cinquième Te Deum de Marc-Antoine Charpentier qu’elle a enfin pu commencer. Après cette générale, et avant celle des jurys, prévue à 18h, certains des jeunes artistes, dont Angélina, sont venus répondre aux sollicitations de la presse pour de petites interviews.

En attendant votez. Vous pouvez voter deux fois, aujourd’hui et demain après le début du show. Ne vous en privez pas car vous pouvez compter sur les diasporas russses, arméniennes ou albanaises pour ne pas se priver !

Share With:
Author

Eurovision 2007, 2011, 2012, 2013, 2014, 2015, 2016, 2017, 2018 Destination Eurovision 2018